EASY/Exit


scc.gif

easye.gif


Rajoutez des options à votre système ! EASY/Exit, avec lequel vous pouvez aisément développer en langage procédural de type REXX, est le module qui vous autorise enfin à écrire vos exits en toute tranquilité, enfin compréhensibles par tous.

La lourde programmation des exits est en effet éliminée : le code d'EASY/Exit s'interface avec plus de 30 points d'exits systèmes tels que JES Exit 2, 4 ou 20. Ce code exécute l'initialisation et la fin requises par l'exit, ainsi que le rétablissement de l'environnement en cas d'erreur.

Fonctionnalité également importante, EASY/Exit fournit l'accès à tous les paramètres d'entrée/sortie sous la forme de variables aisément utilisables et qui peuvent être examinées, installées, testées et manipulées sans programmation complexe : JOBNAME, SYSID, CURDATE, ou encore MJOBNAME, MSYSNAME, MSGID pour la gestion des messages, et plus encore...

Des exits systèmes en REXX

Beaucoup de sociétés obtiennent un avantage stratégique sur leurs concurrents grâce à la personnalisation de leur système.

z/OS, OS/390 et beaucoup de logiciels IBM fournissent des exits qui donnent la capacité de prolonger les fonctionnalités critiques du système, indisponibles par ailleurs ; cependant, l'utilisation de tels exits est parfois problématique parce qu'un exit :

  • doit être codé en assembleur,
  • est souvent exécuté dans un environnement APF autorisé en clé 0,
  • exige parfois un IPL pour l'activer ou le supprimer,
  • exige des spécialistes systèmes pour le développer et le maintenir,
  • a rarement des fonctions de mise au point ou débogage.


EASY/Exit permet de profiter de la fonction "cachée" disponible dans z/OS et DFSMShsm, sans avoir besoin de connaître un langage complexe comme l'assembleur pour maintenir certaines routines.

La logique simple d'IF-THEN-ELSE de SCC fournit une manière simple et aisée pour mettre en oeuvre des fonctions systèmes qui seraient difficiles ou impossibles à fournir autrement.

A la différence des exits codés à la main, EASY/Exit peut être dynamiquement modifié et permettre la mise au point avec des fonctions de rétablissement d'erreur.

Une règle peut être créée ou modifiée, et prise en compte dynamiquement à l'aide d'une simple commande REFRESH.


mainframe.gif